simple


simple

simple [ sɛ̃pl ] adj. et n.
• déb. XII e; lat. simplex
I(Personnes)
1Qui agit selon ses sentiments, avec une honnêteté naturelle et une droiture spontanée. 1. droit, 2. franc. Homme simple et bon. Une grande fille toute simple. « Un cœur simple », conte de Flaubert. innocent, pur.
Qui agit sans manifester de fierté, de prétention. modeste. Il a su rester très simple malgré ses nouvelles fonctions.
2Qui a peu de finesse, se laisse facilement tromper. crédule , niais, simplet. « Dans sa tête primitive et simple » (Aragon). Il est un peu simple. simplet.
♢ SIMPLE D'ESPRIT : qui n'a pas une intelligence normalement développée. ⇒ arriéré. Des gens simples d'esprit. N. Un, une simple d'esprit : débile mental.
3Qui ignore ou dédaigne la délicatesse, le raffinement des usages. « Simple dans sa mise » (France). Avoir des goûts simples.
4Qui est d'un rang peu élevé; de condition modeste. Des gens simples.
II(Choses) A(Sens absolu)
1Philos. Qui n'est pas composé, qu'il est impossible d'analyser. un. La monade est « une substance simple [...] c'est-à-dire sans parties » ( Leibniz).
2Qui (au niveau considéré) n'est pas composé de parties, est indivisible. élémentaire. Corps (chimiques) simples, indécomposables. Le morphème, unité simple.
Qui n'est pas double ou multiple. Un aller simple (opposé à aller et retour) . Nœud simple. Épithélium simple, formé d'une seule couche de cellules. Fleur simple, qui n'est pas composée. — Comptabilité en partie simple. Temps simples d'un verbe. Passé simple. Math. Dont l'ordre de multiplicité est 1. Arc de courbe simple. Racines simples d'un polynôme.
Subst. Varier du simple au double.
3(Devant le nom) Qui est uniquement (ce que le substantif désigne) et rien de plus. « Une simple allusion ouvrait des perspectives insoupçonnées » (Martin du Gard). Une simple formalité. pur, seul. Tribunal de simple police. « Les autres sont des tâcherons [...] de simples salariés » (Duhamel). Un simple soldat. Le simple citoyen. (Après le nom) Un plagiat pur et simple.
B(Sens relatif)
1Qui est formé (par rapport à d'autres choses de même espèce) d'un petit nombre de parties ou d'éléments. « L'étude des phénomènes les plus généraux ou les plus simples » (Comte). Réduit à sa plus simple expression.
2Qui, étant formé de peu d'éléments, est aisé à comprendre, à utiliser (opposé à compliqué, difficile). compréhensible, facile. Un phénomène très simple. « Un moyen simple, commode et sûr » (Laclos). « Ce serait vraiment trop beau, ce serait aussi trop simple » (Duhamel). 1. commode. « N'est-ce pas simple comme bonjour ? » (Balzac ). Fam. C'est simple, tout simple, bien simple, se dit pour présenter une évidence ou résumer une question. Fam. Iron. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
3Qui comporte peu d'éléments ajoutés, peu d'ornements. « Un mouchoir tout simple et sans broderie » (Hugo). Toilette simple et de bon goût. Dans le plus simple appareil.
Une langue, un style simple, peu orné, naturel. ⇒ aisé, familier.
Sans décorum, sans cérémonie. Une réception très simple. « Un repas tout simple qui modifiait à peine le train-train familial » (Romains).
III N. m. A(XVe) Vx Médicament formé d'une seule substance ou qui n'a pas subi de préparation.
Mod. Plante médicinale. « Les tisanes de simples [...] modifiaient peu l'état des patients et ne coûtaient pas cher » (J. Bernard).
B(1894) Partie de tennis entre deux adversaires (opposé à double). Gagnante du simple dames. ⊗ CONTR. Affecté, orgueilleux. 2. Fin, rusé. — Complexe, compliqué, composé, difficile. Apprêté, étudié, recherché, sophistiqué.

simple adjectif (latin simplex) Qui est formé d'atomes d'un seul élément, par opposition à composé : L'eau est formée de deux corps simples, l'hydrogène et l'oxygène. Qui n'est fait que d'une opération, d'un élément, d'une seule action, par opposition à double, triple, etc. : Fermer la porte d'un simple tour de clé. Qui est constitué d'un petit nombre d'éléments qui s'organisent de manière claire, par opposition à complexe : Un appareil très simple. Qui est facile à comprendre, à suivre, à exécuter, à appliquer, par opposition à compliqué : Fournir des explications simples. Qui est réduit à l'essentiel, sans recherche, sans apprêt, sans surcharges ni ornements inutiles : Se contenter d'une nourriture simple. Qui suffit à soi seul, qui n'a besoin de rien d'autre pour produire l'effet attendu : D'un simple geste, il imposa le silence. Qui se comporte avec franchise et naturel, sans prétention : Aimer les gens simples. Il a toujours eu des goûts simples. Qui manque de finesse, qui est par trop naïf : C'est un bon garçon, mais un peu simple. Qui n'est rien de plus que ce qu'indique sa dénomination : C'était une simple remarque en passant. Botanique Se dit d'une fleur dont le nombre de pétales correspond à celui qui est habituel dans l'espèce. Se dit d'une feuille formée par un limbe unique entier plus ou moins divisé. (S'oppose à feuilles composées.) Se dit d'un fruit provenant d'un seul ovaire. Chimie Simple liaison, liaison entre deux atomes assurée par une paire d'électrons. (La liaison C— H est une simple liaison.) Mathématiques Se dit d'une racine dont l'ordre de multiplicité est 1. Se dit d'un point d'une courbe image d'un arc paramétré, qui n'est atteint que pour une valeur du paramètre. (Sinon, il est multiple.) Pharmacie Se dit d'un médicament constitué d'une seule substance ou d'un seul principe actif et de son excipient (sirop simple, par exemple). ● simple (citations) adjectif (latin simplex) Alphonse Allais Honfleur 1854-Paris 1905 Les gens simples vont tout droit leur chemin, à moins qu'il n'y ait une barricade qui les contraigne à faire un détour. À se tordre Ollendorf saint François de Sales château de Sales, près de Thorens, Savoie, 1567-Lyon 1622 Faites comme les petits enfants qui de l'une des mains se tiennent à leur père, et de l'autre cueillent des fraises ou des mûres le long des haies […]. Introduction à la vie dévote Pierre Dumarchais, dit Pierre Mac Orlan Péronne 1882-Saint-Cyr-sur-Morin 1970 Il est très difficile d'imaginer quelque chose de simple. Villes Gallimardsimple (expressions) adjectif (latin simplex) C'est (bien) simple, sert à amener une conséquence, une conclusion, à résumer une situation. Simple soldat, militaire qui n'a aucun grade. Écho simple, écho qui ne répète le son qu'une seule fois. Phrase simple, phrase qui ne comporte qu'une seule proposition (par opposition à la phrase complexe). Temps simple, forme verbale constituée sans auxiliaire de conjugaison (par opposition à temps composé). Pari simple, pari qui s'applique à un seul cheval que l'on joue « gagnant » (premier) ou « placé ». ● simple (synonymes) adjectif (latin simplex) Qui est formé d'atomes d'un seul élément, par opposition à composé
Synonymes :
- élémentaire
- indécomposable
Contraires :
- combiné
- composé
Qui n'est fait que d'une opération, d'un élément, d'une seule...
Synonymes :
Contraires :
Qui est constitué d'un petit nombre d'éléments qui s'organisent de...
Synonymes :
- aisé
Contraires :
- compliqué
- malaisé
Qui est facile à comprendre, à suivre, à exécuter, à...
Synonymes :
- compréhensible
Contraires :
- embrouillé
- hermétique
- nébuleux
Qui est réduit à l'essentiel, sans recherche, sans apprêt, sans...
Synonymes :
- dépouillé
- nu
- sévère
- uni
Contraires :
- affecté
- ampoulé
- apprêté
- délicat
- raffiné
- tarabiscoté (familier)
Qui se comporte avec franchise et naturel, sans prétention
Synonymes :
Contraires :
- compassé
- façonnier
- gourmé
- maniéré
- précieux
- prétentieux
Qui manque de finesse, qui est par trop naïf
Synonymes :
- ingénu
- naïf
Contraires :
- débrouillard (familier)
- futé
Qui n'est rien de plus que ce qu'indique sa dénomination
Synonymes :
- sans façon (familier)
- spontané
simple nom Personne crédule et confiante, et d'une intelligence restreinte. Personne de condition modeste et dépourvue d'ambition. ● simple nom masculin Ce qui est simple, élémentaire : Aller du simple au complexe. Match où l'on joue un contre un, au tennis, au tennis de table, etc. ● simple (expressions) nom Simple d'esprit, débile mental. ● simple (synonymes) nom Personne crédule et confiante, et d'une intelligence restreinte.
Synonymes :
- ingénu
- naïf
Contraires :
Personne de condition modeste et dépourvue d'ambition.
Synonymes :
simple (expressions) nom masculin Du simple au double, au triple, en se multipliant par deux, trois. ● simple (synonymes) nom masculin Ce qui est simple, élémentaire
Synonymes :
- simplicité
Contraires :
- complexité
- subtilité
Match où l'on joue un contre un, au tennis, au...
Contraires :

simple
adj. et n.
aA./a (Choses)
rI./r
d1./d PHILO Qui n'est pas composé et qui ne peut donc pas être analysé.
d2./d Qui n'est pas composé de parties et qui est donc indivisible.
|| CHIM Corps simple, dont la molécule est composée d'atomes identiques.
d3./d Qui n'est pas composé d'éléments divers. Temps simple d'un verbe, qui se conjugue sans auxiliaire (par oppos. à composé). Passé simple.
|| Qui n'est pas double ou multiple. Noeud simple.
BOT Fleur simple, dont la corolle n'a qu'un seul rang de pétales.
(Québec) (Emploi critiqué.) Lit simple, pour une personne (par oppos. à lit double).
|| n. m., dans la loc. du simple au double.
|| SPORT Match simple ou, n. m., un simple: partie de tennis qui n'oppose que deux adversaires (par oppos. à double).
d4./d (Avant le nom.) Qui est seulement cela, sans rien de plus. Une simple lettre vous suffira pour l'obtenir. Un simple employé de bureau.
rII./r Qui comporte un nombre restreint d'éléments. Une opération simple.
rIII/r Qui n'est pas compliqué.
d1./d Qui est facile à comprendre, à employer, à exécuter. C'est un appareil très simple.
Fam. Simple comme bonjour: extrêmement simple.
d2./d Qui est dénué d'ornements, qui est sans luxe. Une maison toute simple.
aB./a (Personnes)
d1./d Qui agit sans vanité, sans ostentation. Il est resté très simple.
d2./d Litt. Qui est d'une droiture et d'une honnêteté naturelles.
|| Qui est naïf, crédule.
Simple d'esprit, dont l'intelligence n'est pas normalement développée.
|| Subst. Un(e) simple d'esprit.
aC./a n. m. Les simples: les plantes médicinales. Soigner par les simples.

⇒SIMPLE, adj. et subst. masc. plur.
I. — Adjectif
A. — [En parlant d'une pers. ou de son comportement]
1. [Simple est gén. postposé]
a) Qui agit avec une honnêteté naturelle et une droiture spontanée. Synon. droit2, franc3; anton. affecté1. Âme, caractère, cœur simple. Son encolure de cheval normand, ses gros membres, son air simple et probe, tout contribuait à disposer favorablement en sa faveur (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 41). — (...) N'est-ce pas j'ai bien changé! — Non! fit-il de sa voix toujours rauque. Vous étiez simple, vous l'êtes restée. Il y a peu d'êtres simples. On devrait dire de la simplicité ce que les juifs disaient de Yaveh: Qui l'a vu en face peut mourir! (BERNANOS, Joie, 1929, p. 696).
b) Qui manifeste peu de culture, de finesse ou de subtilité; qui se laisse facilement tromper. Synon. crédule, niais; anton. fin2, rusé. Être, ne pas être assez simple pour. Ils étalèrent le butin qu'ils avaient fait, et ma montre d'argent obtint encore un succès qui flatta mon amour-propre (...). Aux yeux de ces hommes simples, le possesseur d'une pièce si importante ne pouvait être moins qu'un milord (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 77). Alors il songea à sa petite cousine Angèle de La Garandine (...) Ce qui l'encourageait à la prendre pour femme, c'est qu'elle passait pour simple et sans connaissance (FRANCE, Barbe-Bleue, 1909, p. 21).
En partic. Simple d'esprit. Qui ne possède pas une intelligence normalement développée. Synon. arriéré, demeuré, innocent. Faust (...) séduit cette jeune fille singulièrement simple d'esprit et d'âme (STAËL, Allemagne, t. 3, 1810, p. 101). T'es pas avec tes sauvages par icitte: t'es parmi le monde! Ils rirent encore, le Survenant plus haut qu'eux tous. Amable pensa: « Il dit des choses qui ont ni son, ni ton, et il est trop simple d'esprit pour s'apercevoir qu'on rit de lui » (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 121).
Empl. subst. Ce passage de montagne, ces roches de basalte (...) lui rappellent son pastorat dans le Mézenc au milieu des simples d'esprit (A. DAUDET, Évangéliste, 1883, p. 253). Heureux les simples d'esprit. V. esprit 1re Section III A .
c) Qui ignore ou veut ignorer le raffinement des mœurs, les usages du monde. L'entrée cérémonieuse de l'ancien sous-préfet, les saluts plongeons du petit bonhomme et de sa sœur impressionnèrent tout d'abord ces personnes un peu simples (A. DAUDET, Évangéliste, 1883, p. 34).
[En parlant de la vie soc.] Qui est sans apprêt, sans affectation, sans recherche, sans excès de luxe ni de raffinement. Goûts simples. Libre à vous alors, après que vous aurez essayé vos forces, de voir si vous préférez aux situations plus brillantes que peut vous offrir la ville, une vie simple et obscure comme celle où vous me voyez (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 38). Vivons En paix loin du monde imbécile: « La vie est là, simple et tranquille » (VERLAINE, Ds les limbes, 1894, p. 100).
Être, rester simple. Être naturel, spontané, ne pas faire de complications. On me répète: « Soyez simple! » Je fais de mon mieux. C'est si difficile d'être simple! Mais les gens du monde disent « les simples » comme ils disent « les humbles », avec le même sourire indulgent. Ils devraient dire: les rois (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1245).
2. [Simple est gén. antéposé] Qui occupe une place modeste dans la hiérarchie, qui a un rang social peu élevé. Simple employé, particulier. On songea à faire décapiter le gueux par un simple soldat (MAUPASS., Sur l'eau, 1888, p. 352):
1. Tandis qu'on exige, pour les simples citoyens, la sauvegarde de la précision la plus exacte, et la garantie de la lettre de la loi, les ministres sont livrés à une sorte d'arbitraire exercé sur eux, et par leurs accusateurs et par leurs juges.
CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 74.
3. Empl. subst.
♦ Personne simple, à l'esprit simple, agissant sans malice. Quand le simple veut raisonner, il est toujours un peu sophiste (RENAN, Vie Jésus, 1863, p. 35).
♦ Personne n'ayant que des connaissances rudimentaires. Enfin c'était Jean Macquart (...) en lutte surtout avec le peuple des campagnes, que l'âpre désir, la rude et longue conquête du sol brûle du besoin sans cesse irrité de la possession (...) tout ce drame des simples et des instinctifs à peine dégagés de la sauvagerie ancienne (ZOLA, Dr Pascal, 1893, p. 114).
♦ Arriéré mental. Le frère aîné de ce garçon est un simple, et on le rencontre au bord des chemins, ou près des haies, ou assis au pied des arbres, souillé de bave, inconscient, vide (GIONO, Chron., Noé, 1947, p. 165).
B. — [En parlant de choses] Qui n'est pas complexe.
1. [Sens abs.]
a) Qui n'est pas composé, qu'il est impossible de diviser ou d'analyser.
) CHIM. Corps simple. Les molécules des corps simples sont identiques (H. FONTAINE, Électrolyse, 1885, p. 13). Dès l'instant (...) où l'on vit le radium se transformer en hélium, on cessa d'affirmer l'immutabilité des corps simples; ainsi furent supprimées toutes ces vieilles lois des rapports simples (FRANCE, Île ping., 1908, p. 408).
) GRAMM. Temps simple; passé simple. V. passé1 I B 1.
) PHILOS. La méthode analytique, en éliminant par degrés toute la complexité du monde, doit arriver, en fin de compte, à un élément simple à la rigueur (HAMELIN, Élém. princ. représ., 1907, p. 1).
b) Qui n'est pas double ou multiple. Nœud simple.
) BOT. Feuille simple (p. oppos. à feuille composée). La feuille est simple quand le limbe est formé d'une seule pièce attachée au pétiole (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 154).
) FIN. Comptabilité en partie simple. V. comptabilité A 1 a.
) LING. Un mot simple (...) par opposition à un composé, est celui qu'on ne peut résoudre en éléments composants susceptibles de jouer un rôle à l'état isolé (MAR. Lex. 1933, p. 167).
) TECHNOL. La charrue [brabant double portée] peut être montée en monosoc ou en bisoc doubles, ou en charrue simple (PASSELÈGUE, Mach. agric., 1930, p. 75).
) TRANSP. Aller(-)simple. Je demande le statut de réfugié politique, cherche un emploi et un logement, repoussant les offres insistantes de l'ambassade d'Afrique du Sud qui lui propose un aller-simple via Pretoria pour grossir les troupes de la guérilla anticommuniste angolaise (Libération, 30 mai 1986, p. 17, col. 4).
c) Empl. subst. masc.
) MUS. Premier couplet d'un air, sans diminution ni variation (d'apr. COMPAN 1979).
) PHILOS. Le simple comme caractéristique de la qualité, c'est ce qui, tout en possédant une nature aussi compliquée qu'on le voudra, est indifférent à la composition spatiale et temporelle (HAMELIN, Élém. princ. représ., 1907, p. 151). L'Américain va du simple au complexe, de son école à la ville, de la ville au pays, du pays à la planète (MAUROIS, Journal, 1946, p. 125).
) SPORTS (tennis, tennis de table). Partie qui met aux prises deux adversaires l'un contre l'autre. Anton. double. Simple messieurs, simple dames; jouer en simple. Chaque établissement [scolaire] peut engager un nombre illimité d'équipes de deux joueurs [de tennis de table] qui jouent chacun deux « simples » et un « double » (L'Œuvre, 22 janv. 1944). Pour le simple, si Ivan Lendl l'emporte, il touchera 1 791 000 F (Le Figaro Magazine, 3 juin 1989, p. 102, col. 3).
2. Qui n'est que ce qu'implique le substantif, à l'exclusion de tout autre caractère, de toute autre qualité.
a) [Simple est antéposé] Simple analyse, formalité, présomption. C'est une simple coïncidence, mais non un rapport de cause à effet (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 168). J'entrais dans la chambre des cartes. Dès que j'en avais la première fois, au cours de mes explorations (...), poussé par simple curiosité la porte, je m'étais senti progressivement envahir par un sentiment que je ne saurais guère définir qu'en disant qu'il était de ceux qui désorientent (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 31).
b) Loc. Pur(e) et simple. Mais le don pur et simple la trouvait soudain farouche (COLETTE, Pays. et portr., 1954, p. 84). DR. Donation pure et simple. Donation sans condition ni restriction.
3. [Sens rel.] Qui est formé d'un nombre limité d'éléments.
a) Qui est formé de peu d'éléments. Notion, objet, phénomène simple. Elle satisfait au mieux ce double désir de concilier un principe simple et unique avec des conséquences aussi souples, aussi variées que possible, aussi approchées de la complexité déroutante du cosmos (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 174):
2. Certes, si l'on veut autre chose que ces tragédies dans lesquelles un ou deux personnages (...) se promènent solennellement sur un fond sans profondeur, à peine occupé par quelques têtes de confidents (...) chargés de remplir les vides d'une action simple, uniforme et monocorde (...) ce n'est pas trop d'une soirée entière pour dérouler un peu largement tout un homme d'élite...
HUGO, Préf. Cromwell, 1827, p. 42.
Expr. Réduire à sa plus simple expression.
b) Qui est facile à comprendre, à faire, à utiliser. Synon. commode1, compréhensible; anton. complexe, compliqué, difficile. Côté, moyen, problème simple. Sur quoi M. Bergeret fit intérieurement cette réflexion que tout est simple aux simples (FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 168). Je conte les choses comme elles se sont passées, et sur le moment je les trouvais toutes simples (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 357). Boire quand on a soif, ce serait trop simple! Si tu n'entretenais sans cesse une tentation dans ton âme, tu risquerais de t'oublier (SARTRE, Diable et Bon Dieu, 1951, III, 10, p. 247).
Simple comme bonjour. Qui coule de source, qui est évident. J'ai une brave femme de mère qui habite la campagne (...) C'est simple comme bonjour, votre gamin lui tiendra compagnie (GONCOURT, Sœur Philom., 1861, p. 165).
c) Qui constitue un ensemble comportant peu d'éléments ajoutés, peu d'ornements. Synon. dépouillé; anton. apprêté, recherché. Une robe toute simple; une langue, un style simple. Mais à Paris (...), on commence à réagir contre toute musique trop chargée et qui s'écoute la tête dans les mains; on la veut dépouillée, simple et nue (MAURIAC, Chair et sang, 1920, p. 50). Il faut, autant que possible, construire simple et nu, comme l'architecte égyptien ou japonais (MAUROIS, Journal, 1946, p. 205).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Comment veut-on que le beau, c'est à dire le simple, puisse suffire à tant de gens dont les sensations douteuses ne permettent pas aux impressions naturelles de les atteindre (DELACROIX, Journal, 1863, p. 351).
Tout simple. Sans décorum, sans cérémonie, limité à l'essentiel. Cérémonie, mariage, repas tout simple. Vous dormirez dans une chambre du palais, et demain prendrez part à notre repas du soir; un petit dîner tout simple, en famille, où vous vous sentirez à l'aise (GIDE, Thésée, 1946, p. 1421).
II. — Subst. masc. plur. Plantes médicinales utilisées telles qu'elles sont fournies par la nature. J'ai dans le jardin de mon père des simples pour guérir tous les arbres (CHATEAUBR., Natchez, 1826, p. 302). On peut supposer l'avenir où l'artiste deviendrait une sorte de pharmacien qui mélangerait les simples comme le peintre mélange les couleurs (COCTEAU, Crit. indir., 1932, p. 203).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. ca 1125-50 « qui n'est pas compliqué » (Grand mal fist Adam, éd. H. Suchier, 117: A la simple gent Ai fait simplement Un simple sarmun; Nel fiz as letrez, Car il unt assez Escriz e raisun); 2. a) 1140 simple gent (p. oppos. aux lettrés, aux personnes instruites) (ibid.); b) 1er quart XIIIe s. simple chevalier (p. oppos. à des personnes ayant des titres) (Lancelot, éd. A. Micha, t. 4, p. 187); c) 1462 a simple tonsure (VILLON, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1837); 3. ca 1140 renforce le subst. qui suit (GEOFFROY GAIMAR, Estoire des Engleis, éd. A. Bell, 6030: en simple lei); 4. a) ca 1150 « amical, avenant »(Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 8006); b) ca 1250 « (d'un animal) doux, qui n'est pas féroce » (Bestiaire d'Amour rimé, 1776 ds T.-L.); 5. 1155 « humble, modeste » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 668: simple chiere); 6. ca 1175 « sot, crédule » (CHRÉTIEN DE TROYES, Graal, éd. F. Lecoy, 6638); 7. a) ca 1200 p. oppos. à double (Moralités sur Job, 314, 35 ds T.-L.: Il [le Christ] ajoinst az tenebres de nostre doble mort la lumiere de la süe simple); b) 1484 nombre simple (NICOLAS CHUQUET, Triparty, éd. A. Marre, p. 103); c) 1585 corps simple (N. DU FAIL, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, t. 1, p. 274); d) 1694 bot. feuille simple (TOURNEFORT Bot., p. 532); 8. ca 1200 « sans apprêt » (Continuation de Perceval, I, éd. W. Roach, t. 1, p. 17, 611); 9. a) 1256 (ALDEBRANDIN DE SIENNE, Régime du Corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p. 5: des simples coses qu'il convient à oume user); b) XIIIe s. (Livre des simples medecines [titre, trad. du lat. Liber de simplici medicina], éd. P. Dorveaux); c) 1567 medicament simple (PHILIBERT DE L'ORME, Archit., Epistre aux lecteurs, pp. 1-2); 10. 1360-70 « commode » (Baudoin de Sebourc, XX, 373 ds T.-L.). B. Subst. 1. a) 2e moit. XIIIe s. (Contenance des femmes ds LITTRÉ: Or fait la simple, or fait la sage); b) 1610 le simple et le composé (DEIMIER, De l'Ac. de l'art poét., p. 338); 2. a) 1546 « éléments fournis par la nature et servant à la confection des remèdes » (MELIN DE SAINCT GELAYS, Œuvres, éd. P. Blanchemain, t. 3, p. 259: Car mesme des choses subjectes a nos mains, comme sont les herbes, les pierres, les metaulx et autres simples, à peine avons-nous cognoissance de la moindre partie); b) 1559 subst. masc. plur. « plantes médicinales (v. supra A 9) » (J. GREVIN, Pastorale ds Théâtre, éd. L. Pinvert, p. 222); 1630 subst. fém. (GODEAU, Disc. sur Malherbe ds LITTRÉ); 3. 1894 sports « partie de tennis entre deux adversaires » (Le Vélo, 19 oct. ds PETIOT). Empr. au lat. simplex « qui n'est pas composé de plus d'une substance, d'un élément », « isolé, seul, un », « naturel, non artificiel » et « (d'une personne) sans détours, ingénu, naïf »; le lat. médiév. avait simplici medicina et simplum medicamentum (1544 ds LATHAM). À rapprocher du sens de simple au tennis l'angl. single game (1890, v. NED Suppl.2), v. single. Fréq. abs. littér.:17 397. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 26 092, b) 19 655; XXe s.: a) 24 328, b) 26 559. Bbg. BÄCKER 1975, pp. 295-297. — MILNER (J.-Cl.). « Esquisse à propos d'une classe limitée d'adj. en fr. mod. » In: Quarterly progress report, MIT, 1967, t. 84, vol. XXIX, pp. 275-285. — QUEM. DDL t. 9, 25, 27.

simple [sɛ̃pl] adj. et n. m.
ÉTYM. Déb. XIIe; lat. simplex « formé d'un seul élément », et, fig., « pur, ingénu, naturel… », les sens figurés semblent plus anciens en français.
———
I Personnes. (En général postposé).
1 (V. 1175). Qui agit selon ses sentiments, avec une honnêteté naturelle et une droiture spontanée. Bon, bonasse, bonhomme, brave (3.), candide, droit, 2. franc (cit. 7); → Rond, cit. 2. || Un homme simple et rude (→ Éprouver, cit. 8). || La croyance de l'homme simple (cf. La foi du charbonnier). || Corneille, cet homme simple et grand (cit. 55).Âme (→ 1. Partir, cit. 29), caractère, cœur simple. Enfantin, ingénu, innocent (A., 1.), naïf (II., 1.), pur (→ Dessécher, cit. 7). || Un cœur simple, conte de Flaubert. || Bon sens simple et solide. Gros (gros bon sens).
1 Il faisait cela simplement, — avec une simplicité exagérée. Il avait le tort de dire un peu trop qu'il était simple et sincère : mais le plus fort, c'est qu'il l'était.
R. Rolland, Jean-Christophe, Dans la maison, II, p. 1001.
2 Tout est simple et tout vient à point. Sois simple toi-même et direct comme la flèche. Droit au but (…)
Gide, Œdipe, I.
Qui agit avec naturel, sans manifester de fierté, de prétention. Modeste, réservé. || Il a su rester simple dans les honneurs.
Par ext. || Geste (→ Dérober, cit. 8), pose (cit. 3) simple, sans affectation. Naturel (→ aussi ci-dessous, II., B., 3.).
2 (V. 1165). Qui a peu de culture, de finesse, d'intelligence, qui se laisse facilement tromper. Niais, nicaise (vx), nice (vx), simplet. || Simple et crédule, sans malice. || Personnes simples, d'entendement épais (cit. 18).Esprit simple, mal dégrossi. → Primitif, cit. 5.
Simple d'esprit : qui n'a pas une intelligence normalement développée. Arriéré (cit. 3), faible, idiot, innocent. || Il, elle est presque simple d'esprit. || Des gens simples d'esprit. || Un, une simple d'esprit, débile mental (→ Annihiler, cit. 3).
3 Pour que Pascal supportât la vie, il était nécessaire qu'il crût. Il a eu la foi la plus vive. Et la preuve, c'est qu'elle était triste. Les simples d'esprit sont seuls joyeux : cette récompense leur est acquise.
André Suarès, Trois hommes, « Pascal », II.
3 Qui ignore ou dédaigne la délicatesse, le raffinement des mœurs, des usages. || Un homme simple, de mœurs rustiques. || Simple dans sa mise (→ Exact, cit. 5).Un air simple et campagnard et fruste. aussi Primitif. || Vie simple et frugale. Patriarcal (→ Cailletage, cit.). || Goûts simples. Simplicité (et ci-dessous, II., B., 3.).
4 Qui est d'un rang peu élevé; de condition modeste. Humble. || Des gens simples (cf. De petites gens).(Antéposé). || Les simples gens (→ aussi infra II., A., 3.).
5 (En parlant d'événements de la vie sociale). Sans décorum, sans cérémonie. || Un repas tout simple, à la bonne franquette (→ Familial, cit. 1). || Une réception très simple.
4 (…) après des discussions, on avait résolu que la noce se ferait très simple, en famille, à cause de la situation de la mariée (…)
Zola, la Terre, II, VII.
6 Adj. et n. (Fin XIIe). Qui est peu intelligent, peu développé intellectuellement (syn. de simple d'esprit). || Il est un peu simple.Un esprit simple.
4.1 C'était un grand garçon brun, sérieux, sévère, naïf, d'esprit simple, court et obstiné, un de ces hommes qui passant dans la vie sans jamais en comprendre les dessous, les nuances et les subtilités, qui ne devinent rien, ne soupçonnent rien, et n'admettent pas qu'on pense, qu'on juge, qu'on croie et qu'on agisse autrement qu'eux.
Maupassant, la Confession, Pl., t. II, p. 219.
N. (XIIIe). || Un, une simple : une personne simple, à l'esprit simple.
4.2 Ce berger Séverin, un simple, une sorte de brute, élevé dans un parc à moutons, ayant grandi sur les côtes au milieu de ses bêtes trottantes et bêlantes, ne connaissant guère qu'elles au monde, avait cependant conservé au fond de l'âme l'instinct d'épargne du paysan.
Maupassant, le Lapin, Pl., t. II, p. 970.
———
II Choses. (Au sens latin de « non complexe »).
A (Fin XIIe). Sens absolu.REM. Aux sens 1 et 2, l'adj. est postposé en épithète; au sens 3, antéposé.
1 Philos. Qui n'est pas composé; qu'il est impossible d'analyser. Incomplexe, irréductible; un. || « La monade (…) n'est autre chose qu'une substance simple (…) c'est-à-dire sans parties » (Leibniz). || Idée, notion simple, indécomposable.
5 (…) ne traitant ici des choses qu'autant qu'elles sont perçues par l'entendement, nous n'appelons simples que celles dont la connaissance est si claire et si distincte que l'esprit ne les puisse diviser en un plus grand nombre dont la connaissance soit plus distincte : telles sont la figure, l'étendue, le mouvement, etc.
Descartes, Règles pour la direction de l'esprit, XII.
2 Qui (au niveau considéré) n'est pas composé de parties, est indivisible.
a Didact. Indécomposable, indivisible. || Couleur, radiation (cit.) simple. Élémentaire.Corps simples, en chimie. Élément.
6 Une machine se compose de pièces multiples, originellement séparées. Une fois ces pièces assemblées, elle devient simple. Elle est organisée, comme l'être vivant, pour une fonction déterminée. Comme lui, elle est à la fois simple et complexe. Mais elle est primairement complexe et secondairement simple. Au contraire, l'être humain est primitivement simple et secondairement complexe.
Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu, III, XIII.
7 L'étude des corps chimiquement bien définis a, en effet, conduit à les partager en deux classes bien distinctes : les « Corps composés » qui peuvent être dissociés en corps plus simples à l'aide d'opérations chimiques appropriées et les « Corps simples » ou « éléments chimiques » qui résistent à toute tentative de décomposition par voie chimique.
L. de Broglie, Physique et Microphysique, p. 12.
b Sc., cour. Qui n'est pas double ou multiple. || Rangs simples de perles. || Billet simple (opposé à aller et retour). || Un aller simple. || Nœud simple.Hernie (cit. 1) simple.Épithélium (cit. 1) simple, formé d'une seule couche de cellules.Hist. nat. || Fleur simple, qui n'est pas composée. || Antenne simple, non ramifiée.Dr. || Comptabilité en partie simple. || Acte notarié simple (→ En brevet).Liturgie. || Office, fête simple (opposé à double ou semi-double).Poignets simples. || Tricot à mailles simples. || Simple épaisseur. || En simple (opposé à en double).
Gramm. Qui n'est pas composé. || Mot simple, nom simple.Temps simples d'un verbe. || Passé (1. Passé, cit. 18 et 20) simple.
Mécan. || Machines simples, qui servent d'éléments aux machines composées. || Pendule (cit. 2), poulie simple. || Charrue simple.
N. m. || Le simple et le complexe, et le composé. || Le simple et le double. || Varier du simple au double.
3 (Déb. XIIe). Avant le nom. Qui est uniquement (ce que le substantif implique), à l'exclusion de tout autre caractère (non exprimé). Pur, seul. || La simple vérité (→ Âge, cit. 27) : la vérité toute nue, sans apprêt. || Une simple allusion (cit. 3). || De simples présomptions (cit. 2). || Simple formalité (cit. 11). || Une simple petite lampe (cit. 10). Ordinaire.REM. Dans cet emploi, simple a souvent une valeur restrictive quasi adverbiale (cf. Seulement, simplement; rien de plus, rien d'autre). || La rosette ou le simple ruban (cit. 4); par intuition (cit. 2) et non par simple analyse (→ aussi 1. Or, cit. 26).
Simple police et police correctionnelle.
(Personnes). || Le simple citoyen : celui qui n'a pas de charges, de fonctions particulières (→ Maître, cit. 30). || Simple figurante (cit. 2), ouvrière (→ Prêter, cit. 14). || De simples salariés (→ Assistant, cit. 5). — ☑ Loc. Simple soldat. Soldat. Syn. : homme de troupe (cf. Sans grade).
REM. Dans ce sens, simple s'employait parfois après le nom. On dit encore, en droit, banqueroute (cit. 2) simple (non frauduleuse). — ☑ Pur et simple. → Pur.
7.1 Un incapable qui a été cinq ans militaire et qui finit simple soldat !
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 56.
B Sens relatif (postposé). Formé de peu d'éléments.
8 (…) le mécanisme et le dynamisme prennent le mot simplicité dans deux sens très différents. Est simple, pour le premier, tout principe dont les effets se prévoient et même se calculent : la notion d'inertie devient (…) plus simple que celle de liberté (…) l'abstrait plus simple que le concret (Mais souvent) la prétendue notion simple (…) a été obtenue par la fusion de plusieurs notions plus riches (…) qui se sont neutralisées l'une l'autre dans cette fusion même (…) Envisagée de ce nouveau point de vue, l'idée de spontanéité est incontestablement plus simple que celle d'inertie, puisque la seconde ne saurait se comprendre ni se définir que par la première (…)
H. Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience, p. 106.
1 Qui est formé d'un petit nombre de parties, d'éléments (par rapport à d'autres choses de même espèce). || Les objets les plus simples (→ Ligne, cit. 2; ordre, cit. 6). || Les phénomènes les plus simples sont nécessairement les plus généraux (1. Général, cit. 8). || Idées, notions (→ Isoler, cit. 6), propriétés simples (→ Reconstituer, cit. 1).Réduit à sa plus simple expression (cit. 18 et supra). || La plus simple des religions (→ Manichéisme, cit.). || Les êtres ne sont jamais si simples qu'on les croit (→ Dessous, cit. 16).Animal, organisme simple. Élémentaire (→ Gant, cit. 12).
9 Autant celle (la peine) qui avait jailli de lui pour Prinet mort était simple, pure, inexprimable à cause de cette simplicité, autant celle-ci, complexe, brouillée par l'intelligence, appelait la parole.
Montherlant, le Songe, II, XV.
10 C'est que, parmi les paroles, sont les nombres, qui sont les paroles les plus simples.
Valéry, Eupalinos, p. 69.
Action simple. || Récit, intrigue, histoire simple, où il y a peu d'incidents accessoires. Court (et aussi cf. Qui est facile à suivre. → ci-dessous, 2.).
11 Au lieu d'une action simple, chargée de peu de matière (…)
Racine, Britannicus, 1re préface.
2 (Fin XIIIe). Qui, étant formé de peu d'éléments, est aisé à comprendre, à utiliser (opposé à compliqué, difficile). → Français, cit. 19. || Problème, mécanisme simple. Compréhensible. || La situation est simple (→ Raffiner, cit. 4).Par ext. 1. Commode, facile. || Un moyen (2. Moyen, cit. 7) simple, sûr. || Le côté simple et naturel des choses (→ Bizarre, cit. 8). Clair, limpide. || Compliquer les choses simples (→ Maniéré, cit. 2).
12 Ce qui est simple est toujours faux. Ce qui ne l'est pas est inutilisable.
Valéry, Mauvaises pensées et autres, Œ., t. II, Pl., p. 864.
(En attribut). || Il eût été bien simple… (→ aussi Biais, cit. 7).Simple comme bonjour (cf. C'est tout bête, bête comme chou). || Ce serait trop beau (cit. 63), trop simple. || Trouver tout simple que… (→ Inepte, cit. 6). || Il est plus simple de… (→ Prendre, cit. 79). — ☑ Fam. C'est simple, tout simple : cela va sans dire, c'est évident. || Ce n'est pas simple, pas si simple. — ☑ C'est bien simple, se dit pour présenter une évidence ou résumer une question. || Il a perdu des millions, il a hypothéqué sa maison…, c'est bien simple : il est ruiné.
13 — Qu'avez-vous donc, mon cher patron ? dit du Tillet. Ne feriez-vous pas pour moi demain ce que je fais aujourd'hui pour vous ? N'est-ce pas simple comme bonjour ?
Balzac, César Birotteau, Pl., t. V, p. 501.
14 Moi, c'est simple : je ne dis jamais rien à mon père. Et il n'en est pas plus malheureux pour cela !
Valéry Larbaud, Enfantines, « Le couperet », VI.
N. m. || Le simple et le difficile, et le compliqué.
3 Qui comporte peu d'éléments ajoutés, peu d'ornements et constitue un ensemble harmonieux par son homogénéité.
REM. Cet emploi implique à la fois l'absence de complication et la manifestation d'une simplicité de mœurs, de goût (→ ci-dessus, I., 3.). — Architecture (cit. 4) simple, mais majestueuse (→ aussi Dorique, cit. 2). — ☑ Loc. Simple et de bon goût (fig., formule qui renforce simple).Tout simple. || Un mouchoir (cit. 3) tout simple et sans broderie. || Simple et uni.Habits simples et modestes (→ Avilissement, cit. 2). || « Cotillon (cit. 1) simple et souliers plats. » « Belle, sans ornements, dans le simple appareil D'une beauté qu'on vient d'arracher au sommeil » (cit. 11, Racine). — ☑ Loc. Dans le plus simple appareil : déshabillé, nu.
(En parlant de la langue, du style). Sans affectation, ni prétention; peu orné. Aisé, familier (I., 5.). || Parler une langue simple (→ Correctement, cit. 2), trop simple ( Pauvre). || Style simple (→ Complexe, cit. 1; didactique, cit. 2), simple et nu ( Dépouillé). || Ton aisé, simple (→ Auteur, cit. 33).
N. m. || Rechercher le simple et le familier. Simplicité.Rhét. Le genre le moins élevé. || Le simple, le tempéré et le sublime.
15 (…) l'époque prochaine et infaillible où il n'y aura plus rien de rare en littérature que le commun, d'extraordinaire que le simple, et de neuf que l'ancien.
Charles Nodier, Contes, « Fée aux miettes », Préface.
Qui comporte peu d'opérations, peu d'ingrédients. || Une cuisine simple et savoureuse. || Un plat, un repas simple (→ ci-dessus, I. 3.).
———
III N. m.
1 (XIIIe). Médicament simple (II.), formé d'une seule substance ou qui n'a pas subi de préparation; plante utilisée comme remède. Médicinal (→ Aromate, cit. 3; propriété, cit. 17). || Cueillir des simples.
16 (…) Tante Bégou de son vivant se connaissait aux herbes de montagnes (…) elle avait composé sur la fin de ses jours un élixir incomparable en mélangeant cinq ou six espèces de simples que nous allions cueillir ensemble dans les Alpilles.
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, « Élixir R. P. Gaucher ».
17 Elle a détourné toutes les boîtes où sont les simples, les herbes sèches pliées dans du papier journal : la camomille, la mauve, la sauge, le thym, l'hysope, l'aigremoine, l'aspic, l'artémise (…)
J. Giono, Colline, p. 102.
tableau Noms de remèdes.
2 (1894). Partie de tennis entre deux adversaires (opposé à double). || Simple dames. Single (anglicisme).
CONTR. (Du sens I) Astucieux, dissimulé, fin, hypocrite, retors, rusé, trompeur; affecté, affété, apprêté, cérémonieux, compassé, contraint, digne, empesé, façonnier, formaliste; crâneur, fier, orgueilleux, poseur. — Déluré, intelligent, malin. — (Du sens II) Combiné, complexe, composé, composite, divers, double, multiple. — Bizarre, compliqué, difficile, ésotérique; romanesque (histoire, récit). — Ampoulé, apprêté, bouffi, boursouflé, brillanté, chamarré, chargé; académique, emphatique, étudié, fardé, fastueux, hyperbolique, luxueux, magnifique, maniéré, recherché, tourmenté; ambitieux.
DÉR. Simplement, simplesse, simplet, simplex.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • simple — 1. (sin pl ) adj. 1°   Qui n est point composé. Dieu, l âme sont des êtres simples. Idées simples. Mouvements simples. •   Certains rayons de lumière firent apercevoir à M. de Turenne qu il n y avait qu une vérité simple et indivisible qui ne se… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Simple — Sim ple, a. [Compar. {Simpler}; superl. {Simplest}.] [F., fr. L. simplus, or simplex, gen. simplicis. The first part of the Latin words is probably akin to E. same, and the sense, one, one and the same; cf. L. semel once, singuli one to each,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • SiMPLE — (an acronym for SiMPLE Modular Programming Language Environment) is a programming development system that was created to provide easy programming capabilites for everybody, especially non professionals. History In 1995, Bob Bishop and Rich… …   Wikipedia

  • simple — (Del lat. simple, adv. de simplus). 1. adj. Sin composición. 2. Se dice de aquello que, pudiendo ser doble o estar duplicado, no lo es o no lo está. Simple muralla. 3. Sencillo, sin complicaciones ni dificultades. 4. Dicho de un traslado o de una …   Diccionario de la lengua española

  • simple — sim·ple adj 1: oral or written but not under seal or of record 2: not extreme, aggravated, or complicated simple kidnapping 3: having no limitations or restrictions see also fee simple sim·ply adv …   Law dictionary

  • simple — adjetivo 1. Que es fácil de hacer: Dime un procedimiento simple para encender la calefacción. Sinónimo: sencillo. 2. Que no está muy recargado con adornos: La decoración es muy simple. Sinónimo: sencillo …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Simple — may refer to:In technology: *SIMPLE, a presence and instant messaging protocol suite *SiMPLE, a programming language *The Simple algorithm, a numerical method for Computational fluid dynamicsIn other uses: *Simple (abstract algebra), an algebraic …   Wikipedia

  • simple — adj 1 *pure, absolute, sheer Analogous words: elemental, *elementary: *single, sole Antonyms: compound: complex 2 *easy, facile, light, effortless, smooth Analogous words: clear, plain, distinct, obvious, * …   New Dictionary of Synonyms

  • SIMPLE — Saltar a navegación, búsqueda En informáticas, SIMPLE (Session Initiation Protocol for Instant Messaging and Presence Leveraging Extensions) es un protocolo de mensajería instantánea. Como Jabber, y en oposición a la mayoría de los programas de… …   Wikipedia Español

  • SIMPLE — (Session Initiation Protocol for Instant Messaging and Presence Leveraging Extensions)  набор профилей и расширений стандарта SIP, предназначенных для систем мгновенной передачи сообщений (IM) и уведомления о присутствии (Presence). Как и… …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.